Les collections du musée Sully - Châtellerault



Le musée d'histoire, d'art et d'ethnologie de Châtellerault a été fondé en 1891 par Jules Duvau, alors maire de Châtellerault pour une ouverture au public en 1893, date anniversaire de la création des musées nationaux par la Convention Nationale sous la Révolution.

 

Adresse

3 rue Clément Kreps – La Manu - 86100 Châtellerault

Ouverture

Le musée est actuellement fermé pour rénovation et redéploiement des collections.
La date de réouverture n'est actuellement pas déterminée.
Cependant, pendant la durée de fermeture du musée, le musée propose ponctuellement des activités : ateliers de broderie pour enfants et adultes, exposition temporaire. Quelques objets majeurs de sa collection sont visibles au musée Auto Moto Vélo en fin du parcours d'exposition permanente.

Téléphone

05 49 21 03 46

Des collections qui constituent le second pôle de la conservation des musées de Châtellerault.

Après divers déménagements liés à l'enrichissement de ses collections, celles-ci ont été installées en 1982 dans un édifice prestigieux, un hôtel urbain entre cour et jardin construit vers 1600, par le célèbre architecte Charles Androuet du Cerceau, et appelé « hôtel de Sully » (Inscription MH, 1924).
Les thèmes principaux et points forts de la collection sont :

  • Les vestiges archéologiques du théâtre gallo-romain du Vieux-Poitiers (dépôt archéologique),
  • la collection "Beaux-Arts" tout particulièrement les peintures d'Henri Doucet (1883-1915) et les sculptures d'Aimé Octobre (1868-1943), artistes régionaux ayant connu une certaine renommée nationale. La peinture « locale », dessins et gravures constituent d'ailleurs un important fonds de 750 œuvres environ,
  • Les armes, blanches et à feu, provenant de la Manufacture d'Armes de Châtellerault,
  • Une collection probablement unique en France d'objets fabriqués par la coutellerie de Cenon à Châtellerault -la collection Camille Pagé,
  • Les objets, zincs en particulier, mais aussi affiches et revues (une centaine d'œuvres) évoquant le célèbre Cabaret du chat noir, café artistique fondé à Paris entre 1881 et 1897 par le chansonnier Rodolphe Salis (1851-1897), enfant du pays.
  • On terminera par la collection de coiffes et de bonnets régionaux datant de la seconde moitié du XVIIIe siècle à l'entre-deux-guerres et d'objets liés à cette parure (fer à tuyauter…). Ces coiffes –environ un millier- sont pour l'essentiel issues de la collection rassemblée par Mademoiselle Guérin et ont été données au musée en 1974.

 

Activités proposées

  • Ateliers
  • Conférences
  • Stage broderie enfants et adultes